Quillan

Quillan

Quillan, vue du châteauD'après la tradition locale, la ville tire son nom des trois collines escarpées, les Trois Quilles, auxquelles elle est adossée. Située au bord du fleuve Atax, aujourd'hui Aude, la cité est au carrefour des voies menant au Pays de Sault, au Fenouillèdes et au Carcassès.
Quillan, mentionnée dès le Xe siècle, avait pour seigneurs les archevêques de Narbonne qui y possédèrent un château dès le XIIe siècle. Au siècle suivant, d’importants travaux furent lancés. Un grand quartier neuf fut construit sur la rive gauche, donnant à la vieille ville son réseau de rues qui a, en grande partie, perduré jusqu'à nos jours. Au début du XIVe siècle, fut construit l'actuel château, dominant le moulin des archevêques, aujourd’hui disparu. La ville se dota également de remparts et de fossés. Ces aménagements ne furent cependant pas suffisants pour protéger Quillan lors des Guerres de Religions. La ville et le château furent pris alternativement par les catholiques et les protestants. Le calme revenu, la cité retrouva sa prospérité.
Quillan doit à l'Aude sa première vocation industrielle par l'utilisation de la force de l'eau : moulins à farine, scies hydrauliques, martinets, roues d'arrosage s'établirent au bord du fleuve qui offrait en outre des possibilités exceptionnelles pour le Quillan, le châteautransport des grumes provenant des forêts voisines. Ce dernier point fut déterminant pour le développement de la ville car, au XVIIe siècle, l'administration royale entreprit une vaste "Réformation Forestière". Une "Maîtrise particulière des Eaux et Forêts" fut alors implantée à Quillan. Des milliers de troncs d’arbres assemblés en radeaux partaient de la haute vallée pour rejoindre Trèbes et le canal du Midi. Ce travail, confié à des spécialistes, les radeliers, nommés carrassiers dans le pays, perdura jusqu’à la fin du XIXe siècle et l’arrivée du chemin de fer. La cité industrieuse se spécialisa également dans le traitement du minerai de fer au lieu dit La Forge. Dans la seconde moitié du XIXe siècle, l’industrie quillanaise connut son heure de gloire avec le développement de la chapellerie. Au début du XXe siècle, près de 135 000 chapeaux de feutre étaient produits chaque année dans la cité.
Quillan fut, en 1891, une des premières villes de France à être éclairée à l'électricité et le mécénat des patrons chapeliers permit à son équipe de rugby de figurer sur le prestigieux Bouclier de Brennus. Bien que réputée pour la qualité de ses productions, la chapellerie déclina irrémédiablement dans les années qui suivirent la Seconde Guerre Mondiale. Puis ce fut le tour de l’usine Formica, installée depuis 1952, qui perpétua la tradition industrielle de la cité jusque dans les années 2000. Aujourd’hui, fort de son environnement préservé et des nombreuses activités qu’on peut y pratiquer, la ville se tourne vers le tourisme.

Téléchargez le plan-guide (.pdf 1,1Mo)
Mairie de Quillan 
Rue de la Mairie - 11500 Quillan
Tél. 04 68 20 00 44 - Fax 04 68 20 90 28
E-mail : mairie.quillan@wanadoo.fr
Site web : http://www.quillan.fr
Permanence : Lundi au mercredi de 8h à 12h et 13h30 à 17h30
                          Jeudi de 8h à 12h et de 13h30 à 16h30
                          Vendredi de 8h à 12h

Le château de Quillan, construit sur un ancien castrum wisigoth du VIIIème siècle, fut édifié au XIIe et XIIIe siècle par les archevêques de Narbonne pour protéger le prélèvement des impôts; il fut l'objet de conflits entre le Roi de France et l'Archevêché de Narbonne (voir page catharisme). Après le traité de paix de 1229 qui marque la fin de la croisade des Albigeois, Quillan fût classée Ville Royale et dotée d'un gouverneur. Près de deux siècles plus tard, le Roi de France en fit une bastide militaire stratégique pour résister au XVe siècle à l'invasion aragonaise. Sentinelle veillant sur la frontière avec l'Espagne, le château abrite une garnison. Les vestiges actuels témoignent de cette spécificité : château carré aux murs crénelés, poivrières à chaque angle et donjon carré. Le château de Quillan demeure l'un des rares spécimens de l'architecture militaire du XIVe et XVe siècle.

Les marchés Publics de Quillan

Pour consulter les marchés publics de la commune de Quillan, cliquez ci dessous :

24e Carach Bike

Marc Colon remporte la 24e Carach Bike avec 3mn d'avance sur... (...) Lire la suite Toutes les actus
Comité Départemental du Tourisme de l'Aude
Google plus
Rejoignez-nous sur twitter
Rejoignez-nous sur facebook
Flux RSSFlux RSS| Contact| Plan du site| Mentions légales| Crédits|© Copyright 2009 - CC Pyrénées Audoises
CHOOSIT